[Journal-notes] Re: Promoting Institutional Self-Archiving

Stevan Harnad harnad at ecs.soton.ac.uk
Mon Jul 25 09:18:48 EST 2005


First, to translate the essence of the message below from Jean-Paul 
Ducasse at l'université de Lyon 2 (France):

    (1) Lyon 2 has had an Institutional OA Eprint Archive for articles
    and dissertations since February 2003.

    (2) Lyon 2 also produced and hosted the French-language version of
    the BOAI site as well as the self-archiving FAQ and the GNU Eprints
    software (v. 2 and lately also v. 2.3.12).

    (3) Lyon 2 has recently proposed an institutional self-archiving
    requirement, which is now under consideration (and about which
    Jean-Paul Ducasse will be reporting progress to this Forum).

    (4) Jean-Paul Ducasse also notes that self-archiving especially
    needs promotion in the humanities and social sciences (HSS) (partly
    because these disciplines are less article- and citation-based and
    more book-based).

This is excellent news, and I hope Jean-Paul will arrange to have an official of
Lyon 2 sign the Registry of Institutional OA Self-Archiving Policies 
as soon as Lyon 2 has committed itself to implementing its policy.
http://www.unites.uqam.ca/cnc/declaration.fr.html

As to the purported "special case" of humanities and social sciences (HSS):

    (i) For those who self-archive, the same citation advantage is
    present in social sciences as in all other disciplines tested so far:
    http://www.crsc.uqam.ca/lab/chawki/ch.htm

    (ii) There is no reason why books' metadata and reference lists cannot
    be self-archived too (even if the author prefers not to make the
    full-text OA); book impact is of no less interest and importance
    than article impact.

    (iii) OA itself -- and the enhanced usage and impact it vouchsafes --
    may very will tilt the balance somewhat more toward articles (as well
    as toward OA versions of monographs) in HSS, as OA grows. Right now,
    HSS journals are often merely preliminary trial-media for material
    destined for books. But as the impact of OA HSS articles becomes
    more apparent, impact will also become more important, perhaps even
    changing the weighting of rewards for research productivity in these
    disciplines to bring them more in line with other disciplines. No
    discipline is likely to be knowingly indifferent to the degree to
    which its work is used and built upon by other researchers. Hence all
    disciplines will be motivated to maximize access.

Stevan Harnad

On Fri, 22 Jul 2005, Jean-Paul Ducasse wrote:

> Bonjour à tous,
> L'université de Lyon 2 (France) s'est fixé, depuis plusieurs années,
> comme objectif de favoriser l'accès ouvert et l'archivage des travaux
> des chercheurs. En même temps que nous avons prôné le dépôt électronique 
>   obligatoire, l'archivage et la diffusion des thèses universitaires en 
> un format structuré qui repose sur XML, nous avons produit la version 
> française de la BOAI ainsi que la FAQ associée
> http://www.eprints.org/self-faq/
> et nous avons également produit la francisation du logiciel Eprints en
> version 2.1
> http://wiki.eprints.org/uploads/EPrints2/eprints-2.1-translation-fr.tgz
> et récemment en version 2.3.12 :
> http://wiki.eprints.org/uploads/EPrints2/eprints2.3.12-translation-fr.tgz
> Notre archive existe depuis février 2003.
> Dans le même temps nous avons, dans la perspective d'une action sur le
> long terme, organisé un séminaire sur la diffusion des résultats de
> recherches au premier semestre 2003 avec Jean Claude Guédon, qui était à
> cette époque professeur associé.
> La situation en Sciences Humaines et Sociale est particulière en ce qui
> concerne la publication des travaux des chercheurs. Le public visé est
> souvent extrémement réduit : on s'adresse à une communauté que l'on
> estime facilement accessible et très souvent, d'après les enquêtes que
> nous avons pu mener, le chercheur ne perçoit pas le besoin de diffuser
> largement et longtemps ses travaux. De plus, l'objet "publication" n'a 
> pas la même signification que dans les sciences dites STM. Très souvent, 
> la publication principale d'un chercheur va être plus proche de 
> l'ouvrage que de l'article de revue.
> A partir de ce constat, on comprend qu'il est difficile de susciter un
> mouvement de grande ampleur sur l'auto archivage et l'accès ouvert.
> Nous avons décidé de jouer la carte de la proximité entre les équipes de
> recherche et les moyens d'archivage mis à leur disposition. Notre
> politique est donc "institutionnelle" dans un sens qui pourrait paraitre
> étroit, mais qui vise a constituer une base de chercheurs et de
> documents visibles sur l'internet. La compliance OAI leur donnera la
> visibilité recherchée.
> Il ne faut pas se cacher que les réticences des chercheurs en tant
> qu'individus sont grandes : les changements d'habitude sont perturbants.
> sur ce point, les conclusions de l'étude de Hélène Bosc :
> http://cogprints.org/4408/02/Ouvragearchive.htm
> correspondent à la réalité du terrain.
> Nous sommes en train de rédiger une charte interne à l'université qui
> sera soumise au conseil scientifique, comme c'est le cas dans des
> universités espagnoles, italiennes pour ne citer que quelques exemples
> et qui proposera que tout chercheur de l'institution Université de Lyon
> 2 devra déposer un exemplaire de ses travaux dans l'archive
> institutionnelle. Un plan général de publication et d'édition
> scientifique doit être rédigé qui s'appuie sur l'accès ouvert et
> l'archivage. Nous informerons la communauté des résultats obtenus.
> Nous sommes conscients qu'il s'agit d'un changement important de
> mentalité de la part des chercheurs et que tout ne changera pas en un
> jour. Il nous parait surtout important de laisser s'exprimer le plus
> possible d'initiatives différentes plutôt que d'imaginer que l'on
> pourrait privilégier un modèle plutôt qu'un autre.
> C'est en marchant que nous avancerons, mais peut-être à des vitesses
> différentes.
> 
> Bien cordialement
> JPD
> ---------------------------------------------------------------------------
> 
> Minh Ha Duong a écrit :
> > Dear all,
> > 
> >   I want to sell to the higher-ups at my national research institution
> > the idea of an open evangelization mission to promote open archiving. I
> > think that just them saying "now everybody on the payroll SHOULD archive"
> > is likely not to be efficient enough. We especially interested in the
> > department of Social Sciences and Humanities, which comprises a few
> > hundred lab or research teams.
> > 
> > What do you think ? Do you know of any instances of such institutional
> > effort to promote OA ? How did they went about it, and with which results
> > ?
> > 
> > Thanks for your attention,
> > Minh
> 
> -- 
> Jean Paul Ducasse
> Responsable scientifique du programme francophone Cyberthèses
> Service général des Publications de l'Université Lumière Lyon2
> 86 rue Pasteur, 69007 Lyon
> 33 4 78 69 74 25
> http://theses.univ-lyon2.fr
> http://sourcesup.cru.fr/cybertheses
> http://cyberdocs.univ-lyon2.fr
> 




More information about the Jrnlnote mailing list