Consciousness is a Resonance

Claude de Contrecoeur cyrano at pasdemerde.beehive.twics.com
Mon Jun 9 03:57:24 EST 1997


in between memory zones called MHV domains.
Read!  (cyrano @ beehive dot twics dot com)

La Conscience est un phénomène de Résonance motifielle
-------------------------------------------------------------------------------------
Introduction:
Je pense avoir découvert,après 21 ans de recherche intensive,ce qu'est
la conscience.Cette découverte est aussi belle,conceptuellement
simple,mécaniste et lumineuse de clarté,que le célèbre E=mc au carré
d'Einstein!
La résolution théorique de ce problème s'est produite le 26 mai de
cette année mil neuf cents nonante sept,au sortir d'un rêve,comme
d'accoutumé,dans le raisonnement par "arborescence" et "ramification"
que j'utilise pour cerner un problème.
Le raisonnement arborescent est d'une redoutable efficacité pour
s'approcher,toujours plus près,d'un problème réputé insoluble car il
enserre le problème dans une maille de ramifications de plus en plus
dense jusqu'au moment où le problème "déclare forfait"!!!
Ce 26 Mai le problème que je me posais sur la conscience depuis tant
d'années a déclaré "forfait" et j'en suis bien aise!
Si ce raisonnement devenait courant en sciences et en recherches
philosophiques,eh bien nous ferions,dès lors,des percées rapides dans
tous les domaines,depuis l'étude des hyper-cordes en physique jusqu'à
la création de la neuromorphogénétique générale,science à naître et
dont je suis "l'imagineur",le concepteur si je puis dire.

Passivité de la perception perceptive
----------------------------------------------------
Quand le cortex de notre système nerveux est dans un état de
perception inconsciente cela signifie qu'il se contente de recevoir de
l'information des détecteurs sensoriels,sans aucune rétroaction sur
ladite information.
Un tel état de réception passive peut être expérimenté,par le
chercheur,au moyen de certains inhibiteurs spécifiques de la
sérotonine.
En résumé:le cortex est dans un pur état perceptif seulement lorsqu'il
se contente de recevoir de l'information des détecteurs sensoriels.
Cela rappelle l'image du miroir parabolique se contentant de refléter
le paysage.

Naissance de la Conscience
------------------------------------------
Pour qu'il naisse une "conscience" dans un "point" du système nerveux
il faut que ce point soit activé par un système,le SAC,qui
hypermétabolise ledit "point".
Le SAC c'est le Système Activateur de la Conscience,système prenant
son origine dans la formation réticulaire et se ramifiant,en
arborescences,dans tout le système nerveux,depuis le système limbique
au cortex.
Le SAC est donc un système diffus,arborescent ramifié.

Le SAC induit une augmentation de connectivité par élévation
métabolique en un point focal
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
L'élévation métabolique,engendrée par le SAC en un "point" du système
nerveux(le SAC est un intensificateur/réducteur métabolique)a pour
conséquence de provoquer une augmentation de connectivité,par
rayonnance motifielle.

Le seuil métabolique de la conscience
-------------------------------------------------------
Quand un seuil métabolique est atteint(appelons ce seuil:le Seuil de
la Conscience)la rayonnance motifielle déclenche alors l'apparition
d'un "système mémoriel résonant" c'est à dire un système dont un motif
A et un co-motif B se répondent,en résonance.

Définition mécaniste de la Conscience:
-------------------------------------------------------

La Conscience c'est l'ensemble d'un système de résonance entre deux
régions mémoires où,plus précisément,entre deux domaines d'homologies
motifielles.

Elle commence quand une perception devient entretenue,par un mouvement
de va et vient(c'est à dire la résonance ici définie),entre deux
régions mémoires.Je suis ainsi conscient d'une tranche de M.H.V,par
exemple,lorsqu'il existe une boucle fermée,résonante,de circulation
informationnelle dans ce MHV.

Etre "conscient" c'est la sensation subjective que nous éprouvons
lorsqu'un tel phénomène de résonance se produit!

La première image qui saute aux yeux,pour donner une visualisation
symbolique de ce phénomène,c'est le rayon de lumière laser qui se
reflète,en un va et vient,entre deux miroirs.

Le SAC sert à créer des systèmes de résonance
-----------------------------------------------------------------------
Le SAC est essentiel dans le processus d'initiation de la
conscience,bien qu'il ne fasse pas partie du phénomène conscient
lui-même!
Le SAC crée des systèmes résonants.Cette création de systèmes
résonants,sur un intervalle de temps,c'est la "conscience" sur un
intervalle de temps!
Il crée ces systèmes mémoriels résonants en élevant le métabolisme
local des zones où il focalise son activité,ce qui a pour
conséquences:

A.D'augmenter la connectivité entre zones mémorielles
B.D'intensifier la rayonnance motifielle
C.Tout cela aboutissant à la création,en une zone mémoire donnée,d'un
système résonant.

Sans le SAC,les zones mémorielles du système nerveux ne peuvent pas
être suffisamment activées métaboliquement pour lancer des
résonances,sauf,peut-être,dans certaines psychopathologies.
C'est pourquoi la formation réticulaire,d'où provient le SAC,est
essentielle dans le phénomène de l'induction d'une "zone
consciente",dans l'espace global de la mémoire.
Par contre,dans diverses pathologies,conduisant à une élévation
métabolique dans les zones mémoires du SNC,il se produit alors des
phénomènes de "conscience" sans doute sans participation directe du
SAC.Pas encore clair.
Un phénomène de conscience très intéressant est celui qui apparaît
chez certains patients ayant "approché" la mort de près.
Dans ces cas là,la conscience naîtrait,logiquement,en réponse à une
activation métabolique transitoire générée par une antagonisation des
récepteurs glutamaergiques que l'on nomme les récepteurs au
NMDA,projetant le patient dans un simple rêve
conscient,rêve,néanmoins,stéréotypé en raison de causes encore à
rechercher.

Le SAC dans les rêves ordinaires et les rêves conscients
----------------------------------------------------------------------------------
Le fonctionnement du SAC dans différents états de conscience
devrait,théoriquement,ressembler à quelque chose comme ce qui suit:

A.Eveil:activation du SAC qui focalise alors sur des zones mémoires et
intensifie leur métabolisme jusqu'au seuil de la résonance motifielle
d'où "conscience".
B.Rêve ordinaire:le SAC est inactif.Donc il ne peut pas générer une
conscience de type continue comme durant l'éveil.
Cependant,en raison de la cessation du fonctionnement de
l'atténuateur,tout le cortex cérébral,etc,se trouve à un niveau
métabolique plus élevé qu'à l'éveil et en-delà du seuil d'illusion.
Ceci a pour conséquence d'engendrer des résonances
spontanées,métastables,qui donnent alors autant de "consciences"
illusionnées respectives.
C.Rêve conscient:le SAC redeviendrait actif mais se mettrait à
fonctionner de façon inverse qu'à l'éveil,hypométabolisant des zones
mémoires normalement actives,à un certain niveau basal,à l'éveil.
Cette diminution du métabolisme dans ces zones ferait retrouver au
sujet toute sa conscience normale de l'éveil.
Dans se schéma théorique le SAC se comporterait comme un
intensificateur focal métabolique à l'éveil et comme un réducteur
focal métabolique dans le rêve conscient.
Le système sérotoninergique ascendant est,sans l'ombre d'un doute,la
composante réductrice du métabolisme.Dans ce cas on devrait mettre en
évidence,lors du rêve conscient,une réactivation du système
sérotoninergique normalement au repos dans le rêve ordinaire.Par
ailleurs,les récepteurs 5-HT2a pourraient jouer un rôle fondamental
dans la modulation de la conscience.Par exemple,la stimulation des
récepteurs 5-HT2a est responsable de l'intensification du métabolisme
élicité par la psilocine et autres cogitatiogènes dans le cortex
frontal.Le système noradrénergique pourrait être une des composantes
des systèmes intensificateurs du SAC,en concomittance avec une
médiation glutamaergique.Mais,bien sûr,les choses doivent être peu
plus compliquées que ces esquisses d'hypothèses! Il
reste,néanmoins,que le système sérotoninergique peut aussi bien
diminuer un métabolisme général que l'activer(par exemple au moyen des
récepteurs 5-HT2a qui doivent jouer un rôle important durant le rêve
soit à travers la sérotonine soit,hypothétiquement,à travers la
diméthyltryptamine endogène).
Le SAC est,en fait,synonyme avec mon concept du Dérepixélisateur ou
D.R.P.
Par contre,le fonctionnement de ce DRP,réexaminé,serait un peu
différent de ce qui était envisagé dans mes réflexions précédentes.
C'est ainsi que progresse le raisonnement arborescent ramifiant!

Phénomène de la conscience en bascule
-----------------------------------------------------------
C'est un très joli phénomène qui démontre que la conscience n'est que
la sensation subjective que nous avons(comme dans le cas des couleurs
que nous voyons mais qui n'existent pas exogènement!)de phénomènes de
résonances entre zones mémorielles!
Prenons l'exemple amusant mais fondamental d'une "illusion",la fameuse
illusion de motifs imbriqués où nous percevons tantôt la tête de Freud
tantôt des femmes nues et lascives!
Analyse du phénomène de bascule:
Cet exemple nous montre,très clairement,ce qu'est la conscience,eh
oui!
Dans cette tête de Freud on distingue,pour simplifier,2 motifs de
base:

A.La tête de Freud
B.Une femme toute nue

Ce qui est intéressant c'est que pour la plupart des gens lorsqu'ils
mettent leurs yeux en face de ces 2 motifs imbriqués ils ne sont
CONSCIENTS,en fait,que d'un motif à la fois...Bien que leurs yeux
voient l'ensemble des 2 motifs leur "conscience" est aveugle(comme
dans un rêve)car elle ne peut "voir" qu'un motif à la fois!
Ce phénomène d'aveuglement de la "conscience" est fondamental car il
nous démontre,ipso facto,que la conscience NAIT et N'EXISTE que
lorsqu'un exomotif détecté est comparé à un même endomotif
homologue,en un système résonant.
Que cela signifie t'il en termes sous-jacents?
Cela signifie que lorsque l'on voit la tête de Freud,seulement,dans la
tête de Freud(contenant aussi la femme nue)on ne devient CONSCIENT
qu'au moment où apparaît une RESONANCE entretenue entre l'exomotif et
l'endomotif homologue correspondant!
Etre "conscient" de la tête de Freud c'est en fait l'interprétation
subjective(comme le fait de voir des couleurs)que nous avons du
phénomène de va et vient d'information homologue dans un système
résonant.
La conscience c'est la résonance,un peu comme deux miroirs se
reflétant,réciproquement,un rayon de lumière!
Tant que la lumière(ici l'infomation)"résonne" entre les deux
miroirs(les deux motifs)il y a conscience.
Quand la résonance s'amenuise,la conscience baisse.Quand elle s'éteint
il n'y a plus conscience:je ne vois plus,par exemple,la tête de Freud
bien qu'elle soit en face de mes yeux,comme dans un rêve ou un état de
délire!!! Cela se produit par un phénomène de bascule c'est à dire
que,tout à coup,la résonance se déplace vers une autre zone
mémoire,celle de la femme nue et je deviens alors CONSCIENT de
l'existence de la femme nue tout en redevenant INCONSCIENT de la tête
de Freud,bien qu'elle soit sous mes yeux...C'est hyper-fondamental
tout cela.

La Conscience illusionée
------------------------------------
Dans la conscience illusionnée il y a un glissement de la résonance et
établissement d'un système résonnant entre un motif donné A et un
autre motif endogène B qui ne lui est pas parfaitement
homologue.Qu'importe! La conscience naît quand même puisqu'elle se
trouve dans le système résonant SEULEMENT et pas dans l'adéquation ou
l'inadéquation de la résonance!
C'est ainsi que l'on est "conscient" de choses fausses,comme dans le
rêve ou la folie!
Splendide!
La conscience,donc,c'est la sensation subjective d'un système résonant
tel que décrit ci-dessus.Rien de plus,rien de moins(On peut
rapproccher cela de la vision des couleurs.Qu'est-ce qu'une
couleur?C'est la sensation subjective d'un phénomène de calcul opéré
par trois détecteurs/analyseurs/intégrateurs)!
C'est pourquoi l'on peut être conscient de choses parfaitement
imaginaires et n'ayant aucune correspondance dans
l'exoréalité,phénomène d'une importance psychopharmacophilosophique
extrême car l'implication de cela c'est qu'être conscient ne veut pas
dire,ipso facto,être en contact avec une réalité objective...
Etre conscient n'est qu'un phénomène purement mécanique qui n'aboutit
pas,nécessairement,à la réalité objective.C'est un phénomène du même
ordre que la vision des couleurs qui,en dehors de nos
crânes,n'existent pas bien qu'elles existent pour chacun de nous,à
l'évidence!
 
Le Seuil d'Illusion
------------------------
Le seuil d'illusion est un concept fondamental car il indique le
pourquoi du comment de différents états de conscience.
L'intensité de la conscience dépend de:

A.Temps de la résonance entre motifs
B.De l'énergie métabolique résonante

Plus l'énergie métabolique augmente,dans un système de conscience
résonant,plus cela a tendance à activer d'autres systèmes résonants
colocalisés,car très proches motifellement.
La résonance a alors tendance à circuler,à se déplacer dans la
mémoire,au lieu de rester dans un point fixe.Cette résonance se
déplace de façon "transverse" sur les diagrammes théoriques c'est à
dire dans des domaines d'homologies motifielles.

Quand la résonance se déplace on a alors une conscience d'abord
rayonnante puis illusionée,une fois franchi le seuil métabolique du
seuil d'illusion.

Au delà d'un certain seuil de déplacement de la résonance les liens
entre les différents systèmes résonants deviennent de plus en plus
disjoints et la conscience se "fragmente" donc,comme sous
haschich,c'est à dire qu'elle rayonne intensément.

Quand l'énergie métabolique dans une zone mémoire est égale ou plus
grande que le seuil d'illusion les systèmes mémoriels
résonnent,alors,de façon étendue,introduisant,dès lors,une distorsion
totale de la conscience par rapport à la perception:La conscience est
illusionée car elle n'est plus en relation biunivoque avec la
perception.

Par exemple le couple des zones résonantes A et B qui entrainent une
conscience correcte de l'exomotif A se brise pour laisser place à un
nouveau couple résonant de A et C(C étant un motif proche de B).
La nouvelle raisonnance entre A et C est une conscience illusionnée!
Et voilà!

En illustrant ceci imaginons les motifs en question:

Soit A l'exomotif du visage de Patanîe
Soit B l'endomotif homologue du visage de Patanîe
Soit C l'endomotif du visage de Christine,endomotif motifiellement
très proche du motif A.

Etre conscient de Patanîe,là,en face de mes yeux c'est le résultat du
couple résonant A et B.
Si,par contre,le couple résonant devient le couple A et C alors(bien
que je vois tout à fait et fort exactement le visage de Patanîe avec
mes yeux!)je perds la conscience de Patanîe pour devenir conscient du
visage de Christine,stocké dans ma mémoire et activé par la résonance
motifielle entre le couple A et C.
Et revoilà!

Les cannabinoïdes psychotropes ainsi que les antagonistes des
récepteurs au NMDA ont la propriété d'orienter la conscience vers des
chemins d'illlusion de plus en plus intenses.

Le sens
-----------
Qu'est-ce que le sentiment subjectif du "sens"?
Par exemple,je contemple une plante-chou(paederia scandens ou
hécousocazoura,en japonais)et je ressens qu'elle recèle un sens!
Cela me devient clair lorsque,subitement,je deviens conscient de
l'image(et de tout ce qui s'y rapporte)du virus de la mosaïque du
tabac,virus que j'ai bien étudié,autrefois!
Le sens d'un objet perçu c'est la sensation subjective provenant de
l'établissement d'une liaison informationnelle entre deux objets
informationnels possédant une commune homologie motifielle.
Dans le cas ci-dessus l'homologie motifielle était le brin d'ARN du
virus de la mosaïque de tabac résonant avec la tige grimpante,enroulée
en spirale,de la plante-chou.
La plante-chou prend,soudain,un sens parce qu'elle est
connectée,motifiellement,à l'image d'un objet que j'ai bien étudié et
que je connaîs donc bien.
Un autre exemple:je suis en face d'un pin noir d'Autriche,à
Genève,sous influence cannabinique.Regardant ce pin il me devient
spontanément signifiant.Je ressens qu'il signifie quelque chose mais
je ne sais pas encore quoi.Regardant les aiguilles rayonnantes du pin
quelque chose me dit que cela a quelque chose à voir avec la
conscience.
Des années plus tard je découvrirai le concept des MHV et de la
rayonnance motifielle et je réalise alors que les aiguilles et les
branches du pin avaient un sens parce qu'elles se rapportaient à ma
pensée en train de naître à ce sujet!
Encore un autre exemple(dont je n'ai pas la solution mais elle finira
bien pas surgir,sans faire aucun effort conscient!)c'est le sens que
j'attribue à la vision d'un cèdre qui me fait penser à une cellule
pyramidale!
Le tronc s'identifiant à l'axone,les auguilles s'identifiant aux
épines dendritiques,les branches aux dendrites.
Je vois ce cèdre et je ressens que la solution du problème non-résolu
concernant le lieu matériel de la mémoire et de son établissement se
trouve là!
Sur les aiguilles(les épines dendritiques,donc!) j'imagine des
connections sérotoninergiques et dopaminergiques agissant de concert
pour faire varier des paramètres,encore inconnus,agissant au niveau de
ces épines dendritiques.
Toute la pensée créative fonctionne de cette façon,à travers la vision
et le sens subit de quelque chose.


Claude



More information about the Neur-sci mailing list