The Variations of Sexual States of Consciousness

patanie at my-dejanews.com patanie at my-dejanews.com
Fri Oct 23 06:04:17 EST 1998


 Hi,

To read this you need to be able to reaf French.

Cheers,

Claude

Les Variations des états de conscience sexuels:Des Hommes apprivoisés.(Bângkoc
en ce mois de
juillet 2541)



J'ai étudié la variabilité de la conscience depuis 1976,d'abord à travers ma
découverte du rêve conscient et,ensuite,grâce à la psychopharmacologie
introspective comme,autrefois,mon illustre prédécesseur Joseph Moreau de
Tours,psychiatre à Bicêtre.Dr.Joseph Moreau de Tours est une personne
éminement attachante et je recommande la lecture de ses oeuvres diverses au
lecteur.Moreau de Tours combinait la rigueur scientifique au plaisir,ce qui
est une bonne philosophie bien rabelaisienne. Par ailleurs,il n'avait pas de
prétentions d'éblouir mais était guidé par la flamme intérieure,enfantine,du
désir de découvrir l'inconnu et de le jalonner de bornes.Ce n'était pas
encore l'ère des "Mercantopithèques",ces grands malades de l'âme.

La sexualité différentielle:Un état de Conscience

La sexualité,chez l'homme et chez la femme,n'est qu'un reflet particulier
d'une biochimie cérébrale différentielle qui aboutit à différents états de
conscience,féminins ou masculins.Le système nerveux de l'homme et de la femme
diffère biochimiquement d'où une conscience et une perception originale de
l'exoréalité de chacun des sexes. Pour m'en convaincre plus fortement,outre
la réalité théorique,j'ai passé à l'expérimentation introspective avec,par
exemple, la progestérone,l'acétate de cyprotérone,l'éthinyl-oestradiol,le
baclofène,le gamma-hydroxybutyrate,la psilocine,la
yohimbine.Sérotoninergicité et oxytocinergicité contre Dopaminergicité et
opiacés endogènes. Ainsi résumerai-je les choses.

Des Renards et des Femmes!

Chez tous les mammifères,le système nerveux central(SNC)des femelles est plus
"sérotoninergique" que le SNC des mâles.Qu'est-ce que cela veut dire?Cela
signifie que l'activité de la sérotonine(un neuromodulateur)est plus
grande,par exemple,dans le SNC d'une femme que dans celui d'un homme.Cela a
des conséquences que nous allons voir.	il est extraordinairement intéressant
de noter,aussi,que l'apprivoisement d'un animal,comme,par exemple,le renard
de Russie,conduit à une modification de la biochimie cérébrale des renards
apprivoisées par rapport à la souche originelle non-apprivoisée.Que constate
t'on chez les renards apprivoisés? Une plus grande sérotoninergicité,due à
une modification de l'activité de la tryptophane hydroxylase. La femme ne
serait donc t'elle un homme apprivoisé? En quelque sorte oui,car l'homme,par
différents de ses comportements,est plus "sauvage",plus primitif que la
femme.La biochimie cérébrale de la femme semble plus dominée par la
sérotonine,l'oxytocine,etc,tandis que la biochimie du système nerveux des
hommes sembleraient,plutôt,dominée par la dopamine(un autre
neuromodulateur)et les opiacés endogènes.Ce qui est intéressant c'est que le
complexe biochimique sérotonine/oxytocine parait s'opposer au complexe
dopamine/opiacés,cela,bien entendu,dans une optique simplifiée car le SNC est
beaucoup plus complexe que cela.

La Conscience sérotoninergique:Le Zen pharmacologique!

On peut aisément observer les effets comportementaux de la sérotonine par
l'expérimentation
de molécules sérotoninergiques,comme la zimélidine,la fluvoxamine ou le
citalopram.
Qu'observe t'on? On observe ce qui suit :

1.Une augmentation de l'atténuation(c'est à dire une diminution des pensées
spontanées par unité de temps.Cela dénote une réduction de la transmission
d'information de la mémoire à la conscience,par abaissement du métabolisme
des zones effectrices sur lesquelles la sérotonine agit, et une diminution de
la conscience,conséquence logique du fait que la conscience contient moins de
pensées par unité de temps.On devient observateur des choses au lieu d'agir.

2. Passivité.La passivité est la conséquence logique de l'atténuation
intensifiée.

3. Placidité.Je définis,ici,la placidité comme une résistance accrue aux
stress par absence de réaction comportementale.

4. Une réduction voir une disparition complète des motivations et de
l'affectivité,par réduction du métabolisme des zones limbiques du système
nerveux.. Une réduction voire une disparition complète des désirs
et,notamment,du désir de copulation.Ceci est la conséquence d'une réduction
métabolique des zones de l'hypothalamus responsables du désir sexuel.

5.Une tendance générale au sommeil ou bien à un état intermédiaire entre le
sommeil et l'éveil mais dénué de pensée réflective,état évoquant le sommeil
sans rêves..

6.Une baisse voir une suppression de l'agressivité. Tout cela ressemble à une
sorte de Za Zen pharmacologique et nous éclaire sur ce que les moines zen
cherchent,sans le savoir,à faire: intensifier leurs processus
sérotoninergiques. Nous pourrions aussi évoquer la quête de celui que l'on
nommait "Boudha"

Conscience Oxytocinergique:L'Esprit de la Sociabilité?

Pour deviser de l'oxytocine il faut,d'abord,parler des opiacés,molécules pour
lesquelles j'ai toujours eu une forte haine, en raison du fait que l'un de
mes frères,Robert,en était devenu dépendant ce qui le conduisit à ruiner
d'abord sa vie puis,finalement,à mourir on ne sait trop comment,à l'âge de 27
ans. De plus,je dois dire que les pharmacodépendants aux opiacés ne
m'inspirent pas du tout car ils représentent,pour moi,la tragédie d'un être
humain transformé en loque,en épave zombifiée. La première fois que j'ai fait
l'expérience(involontaire)d'un opiacé c'était en 1989,site à une opération où
le chirurgien m'avait prescrit de la pentazocine contre les douleurs. Ce que
je notai,tout d'abord,avec cette pentazocine c'était une somnolence
étrange,et une sorte de voile diaphane entre moi et l'exoréel. Cela n'était
pas du tout agréable. Après quelques jours,je discutais avec Psi(ma
compagne)quand j'eus tout à coup l'impression qu'elle ne faisait que dire des
choses contre moi,ce qui était tout à fait contraire à sa nature. Après 15
minutes,réfléchissant à cela,après en avoir discuté avec Psi,je me demandai
si cette pentazocine ne m'avait pas rendu un peu paranoïaque,sentiment
parfaitement nouveau pour moi. Pour m'en convaincre je cherchai d'abord,dans
ma trousse,une molécule antagonisant la paranoïa. Quelques minutes plus
tard,tout était revenu à la normale,comme par enchantement. Ma présomption
s'avérait juste.Pour m'en convaincre clairement je donnai à notre chère
chatte(nommée La Vieille Casserole,à cause de ses miaulements de casserole
fêlée) un peu de pentazocine. La vieille casserole était une chatte
hyper-sociable et qui passait son temps à ronronner.J'en étais très fier car
c'est moi qui en avait fait l'éducation. Notre vieille casserole adorait
dormir avec nous,en restant sur notre poitrine,sa tête en dessous de mon
menton ou de celui de Psi,les pattes avant repliées comme un moine dans sa
toge de bure,ronronnant à foison.De temps à autre elle allait carrément
dormir sous les couvertures,près de nos jambes! C'était donc une parfaite
chatte de maison,sociable à l'envie,contrairement à beaucoup de chats
"paranos". La vieille casserole,qui était si tranquille et sociable,après
environ 20 minutes me regarda d'un air bizarre,légèrement aplatie sur le
tapis. Comme j'allai vers elle pour la prendre elle détala,soudain,comme si
elle avait vu le Diable en personne. Jamais notre vieille casserole ne
s'était comportée ainsi auparavant et,à chaque fois que l'on s'aprochait
d'elle,elle nous regardait avec ce regard bizarre puis s'enfuyait comme une
démente. J'avais devant moi une chatte pentazocinée paranoïaque. Quand nous
réussîmes,enfin,à la capturer je lui fis avaler le même antidote que j'avais
pris et,environ 30 minutes plus tard elle redevenait normale. Ce qui montre
qu'on a toujours besoin d'un chat chez soi,au cas où. Après avoir constaté
les effets délétères de cette "cochonnerie" de pentazocine je crois que je
jetai toute la boîte à la poubelle,préférant la douleur à des effets aussi
dysphoriques. C'est donc ainsi que je fis connaissance avec un opiacé. Plus
tard j'expérimentai la codéïne. Que ressens t'on avec de la codéïne? Eh
bien,bien ce qui frappe c'est que l'on se sent déconnecté de
l'extérieur,enfermé dans une sorte de bulle invisible qui altère la
perception normalement agréable de l'exoréalité.' C'est comme si l'on
était,subitement,seul parmi les autres,séparés d'eux par cette maudite
barrière invisible. Et je dois dire que,pour moi,qui suit d'un naturel
communicatif et sociable,cet isolement codéïnique je le ressens comme très
dysphorique,comme une sorte de prison psychologique,un cachot sans murs. La
seule chose dont j'avais hâte,après cette ingestion de codéïne,c'était d'en
finir le plus vite possible avec cette psychotropicité si désagréable.
L'expérimentation avec la morphine ou la buprénorphine ne fit que confirmer
les effets asociabilisants des opiacés. Avec la buprénorphine on peut rester
des heures à ne rien faire,un peu comme les sérotoninergiques,mais cela est
désagréable et,peut à peu,on devient non seulement retiré mais
même,anormalement,agressif. En ce qui concerne la sexualité eh bien les
opiacés ont tendance à rendre impotents et désintéréssés.On n'est préoccupé
que par soi-même et on recherche l'isolement. Ce qui est intéressant à savoir
c'est que l'oxytocine et les opiacés endogènes paraissent avoir des effets
comportementaux opposés,sans doute via des médiations complexes
noradrénergiques,sérotoninergiques,etc. C'est très curieux que des êtres
humains puissent trouver un quelconque intéret à ces molécules qui
n'apportent rien,sinon une fermeture sur le monde. Par contre j'ai noté que
les personnalités renfermées,contrôlées,paraissaient euphoriques avec un
opiacé comme la buprénorphine! J'ai observé ce phénomène,tout
particulièrement,chez des Anglo-Saxons d'un naturel castré et
réservé.Bref.Mais cela sort du cadre de notre réflexion. En conclusion de
tout ceci c'est que,selon moi,la conscience opiacée est une conscience
asociale et amotivationnelle où il n'est plus question ni de sexualité ni de
rien: le néant .

La Conscience Psilocinique:Le Pénis et le Champignon.

La psilocine est un molécule que l'on trouve dans certains champignons des
genres Stropharia, Psilocybé,Panaeolus,et même Inocybe,etc. Les champignons
psilociniques les plus connus en Europe sont le psilocybe semilanceata(ou
"Petit Lu",en Dordogne),le psilocybe bohemica(Psilocybé de Bohême),le
psilocybe azurescens(qui contient de fortes quantités de cette molécule),le
psilocybe cubensis ou "siamensis"(dit champignon de Saint-Isidore).Il en
existe plus de douze espèces au Japon comme les psilocybe
venenata,merdaria,coprophila,etc.La psilocine est une molécule dérivée de la
sérotonine qui s'en distingue par une hydroxylation en position 4 au lieu de
5 et par la substitution des 2 hydrogènes de la fonction amine par deux
Méthyles(CH3).Les champignons psilociniques contiennent plus de psilocybine
que de psilocine mais c'est la psilocine qui est,seule,active.Quand ces
champignons sont exposés à l'air,du moins meurtris, ils bleuissent. Pour de
très rares personnes,la psilocine a un pouvoir remarquable:elle induit un
orgasme en continu et indépendant de l'éjaculation chez l'homme.Cet orgasme
est sans doute dû à l'activation directe,par la psilocine,des zones du
cerveau responsables de l'orgasme.L'orgasme psilocinique est donc indépendant
des organes des sens et purement central et endoréel. Il dure près de 4
heures ce qui,pour un homme,est une véritable extase comparé au grotesque
orgasme de 2 ou 3 secondes obtenu par la stimulation pénienne... En quelques
heures,un homme ou une femme accumuleront autant de plaisir sexuel qu'en des
dizaines d'années d'activité sexuelle!!! L'orgasme central,indépendant de
l'éjaculation et des organes des sens,je l'ai nommé "l'hyper-orgasme" car,en
plus.il est beaucoup plus intense que l'orgasme ordinaire.L'homme en
hyper-orgasme rappelle plus une femme au comble de l'excitation sexuelle
qu'un homme qui arrive au "haut de la colline"	son orgasme de faible durée
et intensité. L'hyper-orgasme commence environ 20 minutes après l'ingestion
de psilocine et se continue pendant près de 4 heures avec un retour à la
normale s'étendant encore jusqu'à une heure. La conscience psilocinique,en
état d'hyper-orgasme,est une chose que tout un chacun devrait vivre dans sa
vie,par exemple une fois par mois. Grâce au champignon,le pénis ne semble
plus servir à rien !!

Description de la conscience psilocinique en "extase"

Je décrirai ici mon cas personnel qui est plutôt assez exceptionnel puisque la
majorité des gens n'ont pas d'hyper-orgasme sous psilocine.
J'ai,cependant,entendu parler d'une Japonaise également réceptive à cette
qualité
psilocinique. Je commencerai,d'abord,par la conscience psilocine ordinaire:

Conscience psilocinique sans l'hyper-orgasme associé.

Dans cette variation de la conscience,on ressent un calme et une quiétude
profonde.On devient introspectif et porté à la contemplation et à la
cogitation. L'exoréel réapparaît comme réenchanté et,en raison de ce fait,la
peur de la mort qui nous est coutumière disparaît et l'on ressent une espèce
de confiance dans la vie. L'on se sent entouré par une "force" protectrice
qui nous rend paisible et indifférent aux tourments multiples de la vie.Un
chat ou un chien,près de nous,paraissent partager le même espace
d'endoréalité,les cocotiers,au loin,semblent vous appeler,par les mouvements
de leurs palmes tandis que les cocotiers proches paraissent avoir des
mouvements d'êtres vivants. La nature semble un grand être vivant au lieu de
cette déception minérale de l'exoréel. Le ciel,les nuages semblent se
solidier en plusieurs strates,comme des coupoles grisâtres posées au dessus
de nos têtes.On s'attend à voir le ciel s'entrouvrir et à en surgir je ne
sais quelle divinité,Saints ou Archanges célestes,"Tèpes" siamois(sortes
d'anges de la mythologie siamoise) voir Dieu lui-même. Dans ce ciel les
nuages prennent des aspects d'objets connus: visages,lapins,etc. Je vois
aussi des groupes de danseuses siamoises réitérées,dansant dans une sorte de
"ramme ouongue",en rotation (la ramme ouongue est une danse villageoise
amusante et gracieuse,en cercle).Ce sont des danseuses royales,portant habits
brillants et ces "chapeaux" très caractéristiques s'élançant comme des
chedis,ornés de joyaux,vers le ciel.En face de moi je regarde 2 palmes de
cocotiers proches:le vert sort et diffuse hors des palmes,comme des rayons
d'éventails prêts à se rejoindre. Regardant la mer j'imagine la couleur
violette et voilà l'eau qui prend,là où je focalise mon regard,une teinte
mauve violacée.Le sable blanc sur la plage paraît chaud.Le monde paraît
serein car plein de sens.A l'arrivée du crépuscule,les lumières ont cette
brillance qu'elles avaient lorsque j'étais enfant.Et,dans la cocoteraie il me
faut faire des efforts pour retrouver mon chemin. A Bângkoc,par contre,pas ce
problème.Je marche sur les trottoirs enchaudés,contemplatif .La vie semble
extraordinairement signifiante.M'asseyant dans un magasin qui s'appelle "Siam
Djusco",afin de prendre un café,je regarde les caissières et je note que mon
attention peut se délocaliser et englober,distinctement et
séparément,l'activité de chacune des caissières,phénomène tout à fait
suprenant.Cette DELOCALISATION de la conscience est sans doute le résultat de
la stimulation métabolique du cortex pré-frontal opéré par la psilocine et
augure ce que sera,sans doute,la perception d'êtres humains plus complexes
que nous,dans un futur pas si lointain.L'activation métabolique du cortex
pré-frontal par la psilocine signifie que cette partie,si humaine,du SNC
fonctionne mieux qu'à l'accoutumé ce qui nous donne une vision plus
extensive,plus claire des choses et de leur complexité.La psilocine c'est la
molécule de la complexité intellectuelle,une molécule aristocratique pour les
philosophes et tous ceux qui cherchent,pensent,veulent développer leur
intelligence.Ce n'est pas une molécule de roturier. La psilocine est un
agoniste des récepteurs 5-HT2a . il semblerait que cette stimulation des
fonctions nobles de l'homme se ferait par une activation dopaminergique
intensifiant le métabolisme du cortex pre-frontal.La psilocine est ce que je
nomme une molécule "pensogène" c'est à dire qui intensifie les processus de
pensée,propres à l'homme,par l'intensification du métabolisme du cortex
pre-frontal.On pourrait aussi la nommer "cogitatiogène",par le latin
"pensée".

Je pense que tous nos contemporains devraient s'initier aux
pensogènes/cogitatiogènes car,ce qu'il manque,aujourd'hui,c'est de la pensée
dans ce monde mercantiliste hébété d'ahuris "mercantopithéquiens"
décérébrés.L'activation du métabolisme de notre zone corticale frontale,par
les pensogènes,nous fait pénétrer dans le monde des êtres humains de
demain,plus conscients,en permanence...Elle nous donne un aperçu de ce que
sera la complexification de la pensée chez nos descendants au système nerveux
rendu plus complexe grâce à la "neuromorphogénétique".Contrairement à ce que
répète l'IGNORANCE populaire les molécules pensogènes(mal nommées
"hallucinogènes",terme péjoratif et faux)sont des outils de
l'INTELLECTUALISATION de l'espèce,outils qui seront,un jour,appréciés par
tous ceux dont le travail est de penser : écrivains,poètes,savants.Ces
molécules nous font,littéralement,pénétrer dans le système nerveux de nos
descendants,entrevoir la complexité de leurs pensées.Ceux qui
éructent,éjaculent des inquisitions moyenâgeuses contre ces molécules sont à
placer au même niveau que les moines qui interdisaient à Galilée de constater
la présence de taches sur le soleil,à travers sa lunette.Les pensogènes sont
les "microscopes" de la pensée et les "téléscopes" du futur car,avec
eux,l'esprit des gens du futur commence à nous apparaître,à nous,les
primitifs du XXem siècle.Désigner,par ignorance coupable,les pensogènes comme
"drogues" est une babouinerie de l'esprit.C'est comme le Sauvage qui court
d'effroi en face de son propre reflet ou qui casse la radio qu'il ne peut
comprendre,dans son esprit encore simiesque de Sauvage.Ceux
qui,donc,interdisent à toute la société d'avoir,régulièrement,recours aux
pensogènes sont des orang-outans "bornéoïformes",des homo erectus hullulant
de peur en face des homo sapiens...Le traitement qui est fait aux pensogènes
depuis la grande peur des Espagnols,en Amérique,devant ces diableries,est
parfaitement CRIMINEL.C'est un haut CRIME CONTRE L'HUMANITE car,par la
coercition de l'Ignorance,on oblige les êtres humains à ne pas évoluer,à
rester des "demeurés" du Paléolithique perdus en plein âge des Sciences et de
la Technologie.Les pensogènes complexifient l'auto-conscience de l'homme et
l'éloignent donc,peu à peu,de sa demi condition d'animal situé,encore,entre
les pongidés et les futurs réels êtres humains.Nous ne sommes qu'une espèce
qui passe,le lien nécessaire entre l'esprit des pongidés et l'esprit de nos
descendants plus humains,car plus conscients.Nous sommes le chaînon manquant
entre les Barbares et les êtres civilisés du Futur.La psilocine nous montre
que la conscience de l'homme ordinaire est encore bien
primitive,simpliste.Elle nous permet aussi de comprendre pourquoi les êtres
humains actuels ne pourront JAMAIS s'imaginer les motivations d'intelligences
plus évoluées...Ils ne peuvent même pas comprendre une conscience à peine
plus évoluée que la leur,les pauvres diables comme la conscience psilocinée.
Nous sommes donc encore des pauvres hères,des gueux de l'Intelligence et la
psilocine est,un peu,comme l'hostie du Christ qui nous ouvre le chemin de
l'évolution.Il y a,entre la conscience activée psilociniquement,et la
conscience des gens ordinaires un saut qualitatif. Nous passons du gueux
"galactique" à l'aristocrate de la "Voie Lactée" A vous de deviner ce que je
veux suggérer par ces images C'est pourquoi la psilocine représente une
initiation à la Complexité. Un jour prochain,les adolescents ayant terminé
leur école secondaire devront passer le "bac de la psilocine",l'initiation
qui les fera entrer dans le monde des adultes. J'ai passé ce bac à 37
ans,avec ma Patanie chérie...les "hètes qui couailles". Que d'années de
perdues ai-je soudain réalisé. Je ne savais pas que l'intelligence future
était juste là,sous ma main,dans de vulgaires psilocybés. L'intensification
de l'auto-conscience a des résultats intéressants dont,notamment,la sortie du
processus mercantiliste si arriéré. Les marchands ne ressemblent plus qu'à
des "mercantopithèques",des "paléopithèques",plus près du Pongidé que de
l'Homme. On se prend de commisération pour ces pauvres êtres en porte à faux
avec leur conscience. Des recherches de pointe sont faites,en ce moment,en
Suisse allemande,à Zürich,sur les variations métaboliques engendrées par la
psilocine et la kétamine dans le système nerveux central,à travers la
tomodensitométrie dite PET(tomodensitomètrie positrons/électrons). Ces
recherches viennent à point nommé pour démontrer les propriétés stimulantes
de la psilocine sur les processus de pensée. La psilocine est encore au stade
du Moyen-Age:c'est le Diable.En fait,c'est la Pomme de la Connaissance.
Regardez la mer avec la psilocine,une fois...et,jamais plus,vous ne la
regarderez comme avant. Regardez un être humain,en face de vous,et jamais
plus vous ne regarderez ces pauvres créatures semi-pensantes comme avant. La
psilocine nous ouvre la porte du progrès.Elle est la continuation directe du
travail entrepris et commencé par les Encyclopédistes et les penseurs du
Siècle des Lumières. La psilocine est,ainsi,parfaitement adaptée à la culture
intellectuelle française et latine.Si
Bougainville,Diderot,d'Alembert,Voltaire,Rousseau eussent
pris,régulièrement,de la psilocine qu'eussent-ils écrit?.

Conscience psilocinique en hyper-orgasme.

Dans cette variation de la conscience le fait prédominant c'est "l'extase"
sexuelle et ses ramifications psycho-symboliques. L'hyper-orgasme commence
par une sensation subite dans la région du bas- ventre.On a presque envie de
se plier sous le choc. On ressent aussi comme une sorte de sensation de
chaleur dans cette région et toute douleur éventuelle disparaît. Si cela
survient alors que d'autres sont à côté de vous l'on se sent,bien sûr,un peu
gêné car la sensation est si intense que l'on préfère rester seul. Etre dans
un sentier,sous les cocotiers et en face des touristes déambulant,en cet
état,est une expérience assez intéressante pour le moins. Si l'on est chez
soi,par exemple dans une jolie hutte en palmes,à l'ombre,quelque part aux
environs du sud du Siam,à Sourâte Tanîe,parmi les belles femmes brunes aux
yeux bridés et rieurs,on s'étend alors sur son lit et...la chose la plus
extraordinaire qui arrive alors s'est qu'on a l'impression d'avoir
atteint,enfin,ce point symbolique où notre imagination chrétienne nous fait
concevoir l'union de l'homme et de la femme:devenir l'autre. Je ne me ressens
plus comme homme mais comme femme avec une pelure externe d'homme. Me
touchant partout ce n'est plus moi que je touche mais une femme aimée:je suis
devenu femme même si le miroir me renvoie mon image usuelle. Me toucher
devient un plaisir immense. La passivité et les soupirs spasmatiques
caractérisent cet orgasme de toutes les secondes. On n'a plus envie de
bouger,de faire quelque chose car l'extase est si profonde,intense que l'on
en reste paralysé,justement,comme les femmes en extase... On se prend alors à
réfléchir sur la pauvreté des mâles ordinaires confinés à un orgasme de
quelques secondes:comme c'est grotesque. Les pauvres,toute cette agitation
physique pour 3 secondes alors que... Ecoutant,tout à coup,les pleurs d'un
bébé au loin j'ai l'impression que,dans une éternité temporelle,c'est moi qui
l'accouche,à chaque seconde. Je ne ressens plus le besoin de l'autre puisque
je me sens être totalement devenu cet autre féminin que nous cherchons à
ateindre dans nore culture chrétienne... Soupirs,imagination,halètements et
ça dure,ça dure l'éternité. Après 4 heures l'orgasme s'apaise et on ressent
une douce décontraction générale,une paix intérieure,un bonheur profond.Peu à
peu la sensation de chaleur règnant dans le bas-ventre s'estompe. Encore
quelques minutes et je serai retourné dans l'encastrement bétonifié de
l'ordinaire.Tiens! Une douleur d'hernie que j'avais a disparu! Et cela durera
bien une semaine!!! Les copulations usuelles,suivant cet
hyper-orgasme,donnent des sensations beaucoup plus intenses et spasmatiques
pendant quelques temps et il semble même que la sensibilité générale du corps
entier au plaisir reste définitivement. C'est comme si tout le corps avait
appris à être érogène. Tout cela suggère un pénomène d'entraînement,très
typique de l'oxytocine,d'ailleurs,car l'oxytocine est aussi liée à l'orgasme.
D'ailleurs,des chercheurs ont noté que,durant l'orgasme(chose bien
curieuse),le rectum se mettait à spasmer(chez l'homme et la femme!)et que
l'intensité subjective de l'orgasme était une fonction de ces spasmes!!
Pourquoi donc le rectum spasme t'il? La seule chose logique que je puisse
envisager c'est que cela serait un comportement cloacal vestigial. En
effet,il fut un temps,où les organismes complexes n'avaient qu'un cloaque...
Cela pourrait expliquer le plaisir anal chez les gens pratiquant cette forme
inhabituelle et curieuse de sexualité car,si encore,on peut comprendre qu'un
homme puisse sentir une extase par l'anus(via un massage prostatique,comme le
connaissent les médecins proctologues!) il est difficile de comprendre
comment une femme peut ressentir une extase anale
puisque,manifestement,l'anus n'a pas de fonction reproductive. Au niveau des
récepteurs impliqués dans ce phénomène de stimulation centrale de l'orgasme
on doit,à nouveau,impliquer une stimulation dopaminergique des régions
nerveuses génératrices de l'orgasme,suite à une activation des récepteurs
5-HT2a. L'oxytocine doit aussi jouer un rôle important dans tout cela mais
cela reste encore à décrypter.

Conséquences sociologiques des molécules dérivées de la psilocine en
thérapeuthique

Pour l'instant,du moins,il n'existe pas encore des molécules dérivées de la
psilocine et susceptibles de permettre à tout un chacun
"d'orgasmer",tranquille,chez lui! La raison en est le terrorisme intellectuel
qui a régné outre- atlantique,dans les années 60,et qui a abouti à un embargo
intellectuel sur les recherches concernant les molécules stimulant les
récepteurs sérotoninergiques 5-HT2a.  Je parle de "terrorisme intellectuel"
mais,en fait,il vaudrait mieux parler de GESTAPO INTELLECTUELLE. La société
castratrice "yanquise"(au sens non péjoratif.Le mot "yanqui" est une
déformation indienne du mot français "Anglais" )et obsessivement puritaine
reçut un choc psychologique terrible à l'avènement de ces molécules qui
promettaient,littéralement,de disséquer de façon mécaniste les processus de
la pensée. Et,pour des Croyants fanatiques il était tout à fait hérétique de
vouloir ramener l'homme à de la biochimie,même complexe.Alors ceux-ci ont
fait comme tous les Inquisiteurs de toutes les époques! Ils ont diabolisé la
recherche sur ces molécules hérétiques,qui les perturbaient tant,à travers
une propagande médiatique intensive(la préparation du bûcher,en
sorte!)destinée à répandre des mensonges croyables par la majorité ignorante
et hors d'état de réfléchir sur des questions scientifiques de cet ordre. De
plus,la très grande majorité des chercheurs impliqués dans ce domaine d'étude
passionnant a retourné sa veste,personne ne voulant faire de la résistance
contre l'Absolutisme de l'ignorance. Les Anglo-Saxons qui sont si prompts à
dégainer leur hargne contre l'ancien absolutisme de feu Louis XIV se sont
bien gardés,dans le cas présent,de défendre les libertés!!!
C'est,hélas,banal.Les humains sont ainsi faits qu'ils admirent l'héroïsme
dans les livres.

Par cette  façon,cette majorité s'est soumise et s'est prostituée car le
terrorisme intellectuel est une persécution "ayatollesque",si je puis dire.
Et c'est seulement maintenant,après 30 ans de perdu pour la Connaissance,que
l'on s'est remis à étudier ces molécules. Il est malheureux que les agonistes
sérotoninergiques 5-HT2a tombèrent dans les mains maladives des Etasuniens au
lieu de tomber dans l'Europe,plus sereine. Ces molécules menacaient,en
effet,les fondements religieux sur lesquels étaient basés et sont toujours
basées les croyances outre-atlantiques. C'est pourquoi aucune recherche sur
les effets orgasmogènes de la psilocine n'existe et on doit vertement le
déplorer car,autrement,nous disposerions,depuis longtemps,de molécules
spécifiques dans l'activation des zones du système nerveux responsables de
l'orgasme que je me plais,dans mes écrits poétiques,à appeler la "haute
colline". Ces molécules,si elles avaient été développées,eussent
pu,efficacement,combattre et endiguer la dissémination du sida car,lorsque
l'on peut connaître l'hyperorgasme avec un comprimé,on n'éprouve plus guère
le désir de mettre sa vie en danger pour quelques secondes de plaisir passées
avec un partenaire douteux. Ces molécules,lorsqu'elles existeront,permettront
la prévention des maladies vénériennes dans les pays à contamination
vénérienne élevée. Elles permettront,par exemple,aux hommes d'oublier le
tourisme sexuel et seront,fort probablement,un instrument efficace pour
l'effacement de la prostitu

-----------== Posted via Deja News, The Discussion Network ==----------
http://www.dejanews.com/       Search, Read, Discuss, or Start Your Own    



More information about the Neur-sci mailing list